˄
  • Prix bas E.Leclerc Garanti ! Prix bas Garanti !
  • Service client au 0 805 620 622 S.Client 0 805 620 622
  • Retrait gratuit en magasin E.Leclerc Retrait gratuit magasin
  • Tiers payant

INFECTION DE L’ŒIL : PRENEZ SOIN DE LA SANTÉ DE VOS YEUX

Vous avez l’œil rouge et irrité ? Il s’agit sans doute d’une infection. Nous connaissons tous les conjonctivites, ces petits troubles bénins très contagieux qui provoquent rougeurs et sécrétions plus ou moins épaisses. Mais il existe bon nombre d’autres infections oculaires. Kératites, chalazions, blépharites… nous vous aidons à comprendre ces maladies. La santé de vos yeux étant primordiale, n’hésitez pas à consulter votre ophtalmologue ou médecin traitant.

La conjonctivite

Lorsque la membrane transparente de l’œil s’infecte (la conjonctive), on parle alors de conjonctivite. Cette membrane tapisse l’intérieur des paupières et une partie du globe oculaire.

Les causes de la conjonctivite

La plupart du temps, la conjonctivite est due à un virus du nom d’adénovirus (cas le plus fréquent et le plus contagieux), à une bactérie (staphylocoque, streptocoque, pneumocoque, haemophilus), à une allergie ou à une irritation.

Les symptômes de la conjonctivite

Votre œil est rouge et a du mal à s’ouvrir le matin en raison des sécrétions jaunâtres qui le recouvrent ? Vous avez sans doute une conjonctivite bactérienne. Il peut s’agir également d’une surinfection de conjonctivite virale ou allergique. Vous avez des démangeaisons ? Vous êtes sûrement atteint d’une conjonctivite allergique.

Les bons gestes pour limiter la contagion

Votre œil est rouge et a du mal à s’ouvrir le matin en raison des sécrétions jaunâtres qui le recouvrent ? Vous avez sans doute une conjonctivite bactérienne. Il peut s’agir également d’une surinfection de conjonctivite virale ou allergique. Vous avez des démangeaisons ? Vous êtes sûrement atteint d’une conjonctivite allergique.

  • - Ne vous frottez pas l’œil infecté
  • - Lavez-vous régulièrement les mains
  • - Jetez les compresses que vous avez utilisées pour le nettoyage au sérum physiologique. Cela limitera la contamination.
  • - Utilisez des collyres en dosettes pour limiter la contagiosité. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien qui vous guidera dans la marche à suivre.

Soigner une conjonctivite

Elles sont en général sans gravité et finissent par disparaître d’elles-mêmes sous quelques jours, s’il s’agit d’une irritation de l’œil. Si elle est d’origine virale, nous vous recommandons un collyre antiseptique. Votre pharmacien pourra prendre en charge les premiers symptômes. S’ils persistent, consultez votre médecin traitant ou votre ophtalmologiste.

L’orgelet

Il est question d’une infection bactérienne oculaire très fréquente localisée sur le bord externe de la paupière et centrée sur un cil. La zone au départ rouge, s'accompagne d'une pointe blanche riche en pus. C’est une sorte de furoncle de cil.

Les causes de l’orgelet

Généralement, le responsable est un staphylocoque (le staphylocoque doré) présent sur la peau, ayant migré dans l’œil.

Les symptômes de ce problème oculaire

Point blanc souvent visible à la base du cil, bouton purulent, rougeur, douleur et chaleur sont les principaux signes d’un orgelet.

Les bons gestes pour réduire le risque de contagion

  • - Lavez-vous les mains régulièrement
  • - Ne vous frottez pas les yeux

Soigner ce trouble oculaire

Pour traiter cette maladie, quelques règles s’imposent comme arrêter de se maquiller les yeux et de porter ses lentilles. Si vous souhaitez en venir à bout plus rapidement, aidez-le à murir plus vite. Pour cela, vous devez commencer par nettoyer l'œil infecté pour réduire la population infectieuse avec :

  • - du sérum physiologique
  • - ou de l'eau bouillie (l'eau chaude est surtout efficace sur les chalazions, mais on peut également en mettre sur des orgelets mûrs, c'est-à-dire purulents)
  • - ou de la décoction de camomille sur une compresse préparée à base d’eau et de fleurs de camomille séchées (ou sachets de tisane) bouillies pendant au moins 5 minutes.

Après ce nettoyage, mettre une pommade antiseptique ou antibiotique selon le prescripteur (pharmacien, médecin ou ophtalmologiste).

Si vos yeux ne guérissent pas malgré tout, prenez rendez-vous avec votre ophtalmologue.

Le chalazion

Le chalazion est une pathologie bénigne et courante. Il s’agit d’une inflammation non infectieuse, située dans l’épaisseur de la paupière. Celle-ci peut s’infecter dans un second temps.

Les origines du chalazion

Cette pathologie peut se développer en cas d’inflammation et d’enkystement des glandes de Meibomius au niveau de la paupière. En cas de sébum trop épais qui ne parvient pas à s’évacuer correctement, ces glandes se bouchent, gonflent et peuvent se surinfecter si des staphylocoques prolifèrent à cet endroit.

Les symptômes de ce problème oculaire

Vous avez un kyste sur une paupière enflammée et tombante ? Vous souffrez peut-être d’un chalazion. Infection légère de la conjonctive, sensibilité accrue à la lumière, sensation de vue trouble (si le kyste est important) et larmoiement… sont d’autres signes de la maladie.

Les bons gestes pour limiter la contagion

Le chalazion n’est pas contagieux. Vous ne risquez pas de le transmettre à votre entourage ou à votre deuxième œil. Si vous avez tendance à développer des chalazions, appliquez des compresses chaudes en massant la paupière tous les jours en prévention et adoptez une hygiène très rigoureuse incluant nettoyage quotidien des paupières avec un coton-tige imbibé de sérum physiologique et changement régulier de la taie d’oreiller.

Soigner un chalazion

Pour éviter l’enkystement, nous ne préconisons pas la guérison spontanée. Consultez votre ophtalmologue qui vous prescrira sans doute une pommade ophtalmique à base de cortisone pour réduire l'inflammation, et une pommade ou collyre antibiotique s'il y a une surinfection.

La blépharite

Il s’agit d’une inflammation très fréquente du bord de la paupière pouvant toucher la peau, la conjonctive, les cils ou les glandes de Meibomius.

Les origines de ce problème oculaire

Il existe deux types de blépharites et donc plusieurs causes possibles. La blépharite ulcéreuse aiguë est due à une infection bactérienne, généralement un staphylocoque, à une réaction allergique ou à un virus (très rare). La blépharite chronique, quant à elle, est une inflammation non infectieuse dont la cause est inconnue.

Les symptômes de la maladie

Œdème de la paupière, rougeurs, démangeaisons, squames, sécheresse oculaire, yeux collés au réveil… autant de signes prouvant qu’il s’agit d’une blépharite. Dans certains cas, elle peut être associée à des chalazions, des orgelets et/ou une sécheresse oculaire.

Les bons gestes pour limiter la contagion

Cette maladie n’est pas contagieuse. Pour prévenir les blépharites et pour les apaiser en cas de contamination, pensez à appliquer des compresses chaudes sur les yeux fermés pendant 5 à 10 minutes. Massez puis nettoyez avec des produits adaptés.

Soigner cette maladie

Le traitement dépend de sa cause : antibiotiques en cas de staphylocoques, antiviraux en cas d’herpès, antihistaminiques en cas d’allergies. Consultez votre ophtalmologiste pour un diagnostic précis et une prise en charge adéquate.

Les autres infections

La kératite

Inflammation fréquente de la cornée, la kératite touche particulièrement les porteurs de lentilles souples avec port prolongé. Elle se manifeste par des larmoiements. En général, les kératites se soignent rapidement et ne laissent pas de séquelles, si elles sont correctement prises en charge. La cause fréquente de la kératite est l'infection par l'herpès, virus qui peut avoir des séquelles définitives sur la vision avec une baisse de la vue. Pour prévenir la kératite, il faut respecter les consignes d’entretien des lentilles (durée de port recommandée, fréquence de renouvellement, utilisation de produits adaptés pour le nettoyage et surtout pas l’eau du robinet, lavage des mains pour les manipuler…). En cas de kératite avérée, votre ophtalmologue vous prescrira le traitement adapté : antibiotique, antiviral, cicatrisant, larmes artificielles, port de lunettes de soleil pour protéger vos yeux de la lumière…

L’herpès oculaire

Maladie pouvant être grave, l’herpès oculaire peut conduire à la cécité s’il récidive. Au départ, l’herpès oculaire ressemble à une conjonctivite aiguë. La présence de vésicules caractéristiques peut faciliter le diagnostic. Très contagieux, il se transmet aux yeux en touchant ces derniers, après s’être gratté la lèvre, atteinte d’un herpès labial. Pour le traiter, ne pratiquez pas d’automédication sous peine d’aggraver l’infection et consultez un ophtalmologue.

Vous connaissez dorénavant certaines maladies oculaires fréquentes, mais sachez qu’il en existe d’autres. Si vous avez des douleurs à l’œil ou souffrez de photophobie, il s’agit d’une urgence ophtalmique qui nécessite impérativement une consultation ophtalmologique. Contrôle de la vue, mesure de la tension des yeux, examen du fond de l’œil… seul votre ophtalmologiste sera à même d’établir un diagnostic précis et de vous prescrire le traitement adapté à votre maladie.