˄
  • Prix bas E.Leclerc Garanti ! Prix bas Garanti !
  • Service client au 0 805 620 622 S.Client 0 805 620 622
  • Retrait gratuit en magasin E.Leclerc Retrait gratuit magasin
  • Tiers payant

Comment choisir son masque de ski ? Le guide d'achat

Des envies de ski ? Pour votre séjour à la montagne, procurez-vous l'indispensable : le masque de ski. Vos yeux étant mis à rude épreuve sur les pistes, le masque de ski doit faire l'objet d'un choix réfléchi. Esthétisme mais surtout confort et sécurité, on vous aide à savoir quel masque de ski choisir.

Pour trouver un masque adapté aux conditions météorologiques et à votre pratique, il vous faudra considérer des critères comme l'indice de protection, la technologie d'écran ou encore la teinte et le traitement des verres. Confort du masque (ventilation, mousse, taille) mais aussi niveau en ski et budget jouent également. Écran polarisé, photochromique, masque OTG... Ces termes sont encore flous à vos yeux ? De la teinte des verres à la forme de l'écran en passant par le confort du masque, on vous dit tout pour savoir comment choisir son masque de ski !

Indice de protection, teinte : Bien choisir les verres de son masque de ski

Protéger vos yeux n'est pas le seul objectif du masque de ski. En vous offrant une meilleure visibilité en augmentant les contrastes, en s'adaptant au bon vouloir de la météo et à la lumière ambiante ou en étant incassable, le verre de votre masque de ski peut faire beaucoup. Confort, sécurité... Vous avez tout à y gagner.

Indice de protection : Quelle catégorie choisir ?

S'étendant sur une échelle de 0 à 4, la catégorie du verre d'un écran de masque de ski traduit ses capacités en matière de protection. Si la certification par la norme EN174 offre une totale protection aux rayons UV, c'est le taux de transmission de la lumière visible qui varie d'une catégorie de verre à l'autre. Jour blanc, brouillard, soleil... Trouvez l'écran adapté à votre journée.

Catégorie 0 :

Ces verres teintés propices aux virées nocturnes laissent passer plus de 80% de la lumière.

Catégorie 1 :

Parfaits par temps de brouillard, de neige, de vent, de pluie, soit lorsque la luminosité faiblit, ces verres de teinte claire laissent passer 80% à 43% de la lumière visible.

Catégorie 2 :

Ces verres de teinte intermédiaire sont polyvalents et se prêtent à un ciel nuageux à l'ensoleillement fébrile. Le taux de lumière visible oscille entre 43% et 18%.

Catégorie 3 :

Très répandus, ces verres à la teinte foncée sont propices aux jours de soleil. Ils ne laissent passer que 18% à 8% de la luminosité ambiante.

Catégorie 4 :

Avec un passage de la lumière réduit à 8%, ce type d'écran se porte en cas de luminosité intense, des conditions extrêmes plutôt rares.

Quelle teinte choisir pour vos verres ?

Pour bien choisir l'écran de son masque de ski, il faut penser à son confort de vue. Agissant sur la perception du relief et l'impact de la luminosité ambiante, la couleur des verres fait la différence.

Verres aux teintes claires :

En appuyant les contrastes, les teintes jaune, rose et orange tendent à accentuer les reliefs notamment par temps couvert ou de brouillard, lorsque la luminosité faiblit. Davantage polyvalents, le rose et l'orange sont moins éblouissants que le jaune.

Verres aux teintes sombres :

La luminosité est forte ? Optez pour une teinte foncée, soit des verres gris ou bruns. Alors que le gris peut déformer très légèrement les couleurs perçues, le brun apporte un confort reposant tandis que les verres à effet miroir luttent davantage contre les rayons du soleil.

Masque de ski avec écran polarisé : En finir avec l'éblouissement

Particulièrement prononcée en montagne, la réverbération du soleil sur la neige peut être handicapante. En bloquant les rayons éblouissants du soleil et en accentuant les contrastes, les verres polarisés vous préservent des dangers de la réverbération de la lumière polarisée.

Masque de ski avec écran photochromique : Une protection par tous les temps

Parce que transporter plusieurs masques pour anticiper les caprices météorologiques n'est pas un sort enviable, les fabricants ont créé le masque de ski avec écran photochromique. Polyvalent, ce masque de ski permet d'avoir toujours le bon équipement quels que soient le temps et la luminosité, sans s'encombrer. Comment ? En réagissant aux rayons UV et en se calquant automatiquement sur la luminosité présente. Seule ombre au tableau, la performance peut être sensiblement moindre que sur un produit mono catégorie.

Bien choisir la technologie d'écran de son masque de ski

On ne le dira jamais assez, l'écran du masque constitue une protection d'ampleur pour les yeux durant la pratique du ski. Si la teinte et la qualité du verre jouent un rôle clé, la technologie et le choix de la monture de l'écran sont tout aussi importantes. On vous aide à faire le jour sur les caractéristiques en matière d'écran à prendre en compte dans le choix du meilleur masque de ski.

Écran cylindrique ou sphérique ?

Après la question des verres de l'écran vient la question de la forme de l'écran de votre masque de ski. Sphérique ou cylindrique, trouvez votre format !

Les écrans cylindriques :

Courbé en deux dimensions et de forme relativement plate, l'écran cylindrique suit la forme du visage et ne déforme pas l'image. Il est idéal sur les pistes.

Les écrans sphériques :

Courbé en 3 dimensions, l'écran sphérique suit la forme de la rétine. Sa forme bombée provoque une légère distorsion optique. Couvrant un champ de vision bien plus large, l'écran sphérique est apprécié des adeptes de freeride et offre une meilleure visibilité du relief.

Quel masque de ski pour un porteur de lunettes ?

Avec son intérieur profond et sa mousse à la découpe particulière pensée pour accueillir les branches de lunettes, le masque de ski OTG ou Over the Glasses, qui se traduit par "sur les lunettes", vous permet de skier en portant vos lunettes sans aucune gêne.

Masque avec système d'écrans interchangeables

Autre possibilité pour les skieurs en quête d'un accessoire polyvalent, le masque avec écrans interchangeables. Si la version photochromique est conçue pour s'adapter automatiquement à la lumière, le masque à écrans interchangeables passe par un système de leviers, de clips, de pivots ou encore d'aimants, au choix.

Masque de ski : Simple ou double écran ?

Agissant comme un double vitrage avec son duo d'épaisseurs en plastique, le masque double écran offre une isolation accrue et lutte plus efficacement contre la buée. Ses capacités en matière de prévention de la condensation ont permis au produit de s'imposer durablement face au simple écran.

Confort du masque de ski : Un critère d'envergure

Vous l'aurez compris, de nombreux paramètres conditionnent le confort de votre masque. Découvrez les derniers critères à évaluer.

Une mousse tout confort

La densité de la mousse de protection présente dans le masque de ski peut être simple, double ou triple. Préférez une épaisseur maximale. En contact permanent avec la peau, cette mousse doit aussi être d'une qualité agréable pour éviter tout risque d'irritation.

Limiter la buée

Essentielle pour prévenir la formation de buée, la ventilation du masque de ski lutte contre la condensation en permettant une circulation optimisée de l'air. Si la ventilation n'est généralement pas ajustable, certains masques font exception. À noter que le masque double écran reste la référence pour éviter la buée.

Stop aux rayures

Si le traitement anti-rayures est monnaie courante, certains procédés valent davantage le détour que d'autres.

Voilà vous savez tout ! Indice de protection, écran photochromique polarisé, système d'écrans interchangeables, traitement anti-buée, écran cylindrique ou encore double écran n'ont désormais plus de secret pour vous. Lors du choix du masque de ski, souvenez-vous : qualité de la vision et confort avant tout ! Rappelez-vous également qu'au-delà des contions météorologiques, vos besoins comptent tout autant. Type de pratique (ski sur piste, freeride, snowboard...), fréquence ou encore budget sont autant de critères à jauger.